Usages des gants de radioprotection des mains

Recevoir un devis gratuit pour des produits EDM

1 Créez vous un compte gratuitement sur notre site.
2 Parcourez notre catalogue et ajoutez vos produits dans votre panier.
3 Validez votre panier et demandez un devis gratuit

En cas de problème, vous pouvez également nous contacter par téléphone ou mail.

Horaires d'ouverture de notre accueil

Lun-Ven 09h00 - 18h00
par Marc / 02/02/2018

En radiologie, les mains des opérateurs sont les parties du corps les plus exposées au rayonnement diffusé, voire même parfois au faisceau primaire. Les praticiens encourent des risques importants. Pour les limiter, des solutions adaptées sont proposées en matière d'équipements de radioprotection.

Quels sont les risques pour les mains ?

Les risques liés à une surexposition aux rayons ionisants sont des érythèmes, des radiodermites aigües ou chroniques et une perte de la pilosité. Ces risques sont connus et les praticiens doivent se protéger au quotidien. D’autant plus que certains d’entre eux sont amenés à être exposés à des doses absorbées très élevées.

Dans l’étude - Occupational Health Risks in Cardiac Catherisation Laboratory Workers - publiée en 2016 par Maria Grazia Andreassi et al., il a été mis en évidence que le personnel hospitalier en cardiologie interventionnelle a 4 fois plus de lésions cutanées que le reste de la population. Et l’ASN dans son rapport - La radioprotection des patients et des travailleurs en radiologie interventionnelle et au bloc opératoire - stipule notamment que « certains opérateurs dépassent la limite annuelle de 500 mSv aux extrémités en réalisant moins de 100 examens ».

Comment bien se protéger les mains en radiologie ?

3 dispositifs sont actuellement disponibles pour la protection des mains.

gant anti rayon-x

Les gants anti-X

Ils sont utilisés lorsque l’opérateur effectue une prise de cliché et doit maintenir le patient. Ses mains sont alors très proches du faisceau primaire. Toutefois, les gants anti-X ne permettent pas de pratiquer des gestes précis en radiologie interventionnelle. Ces gants existent généralement en une équivalence de plomb de 0,50 mm.

Les gants radio-atténuateurs

gant radio atténuateurPour effectuer des gestes plus précis, il faut opter pour des gants plus souples. Ces gants sans latex protègent efficacement le praticien du rayonnement diffusé et sont généralement disponibles en trois équivalences de plomb : 0,18 mm, 0,33 mm et 0,46 mm.
Les gants radio-atténuateurs les plus fins sont indiqués pour l’angiographie, l’urologie et la chirurgie fine. Ils atténuent de 40% le rayonnement diffusé à 60 kV.
Les gants les plus épais offrent la meilleure protection et sont destinés à la chirurgie orthopédique, la traumatologie et la médecine nucléaire. Leur atténuation est de 75% à 60 kV.

champ opératoire radioprotection

Les champs opératoires de radioprotection

En radiologie interventionnelle, il existe une solution innovante offrant protection, confort et plus de dextérité : les champs opératoires de radioprotection. A usage unique et sans plomb, ils réduisent jusqu’à 90% le rayonnement diffusé provenant du patient. Grâce à leur revêtement externe, ils permettent une meilleure contention et une absorption des fluides.

Pour obtenir plus d’informations sur les équipements de radioprotection, consulter le catalogue ou programmer un essai et contacter EDM Imaging.

  • Pin It
EDM Imaging 2017 - Consommables et accessoires pour l'imagerie médicale - Mentions légales
TOP