Recevoir un devis gratuit pour des produits EDM

1 Créez vous un compte gratuitement sur notre site.
2 Parcourez notre catalogue et ajoutez vos produits dans votre panier.
3 Validez votre panier et demandez un devis gratuit

En cas de problème, vous pouvez également nous contacter par téléphone ou mail.

Horaires d'ouverture de notre accueil

Lun-Ven 09h00 - 18h00
par Juliette / 09/03/2021

La pose d’un cathéter veineux central à insertion périphérique (PICC-line) est de plus en plus pratiquée. Elle permet un accès facile et répété au système veineux pour l’introduction de solutions médicamenteuses, notamment de produits veinotoxiques, ne pouvant pas être administrées par voie veineuse périphérique (VVP et Midline). Plus courante que la pose de cathéter Midline mais demandant une plus grande connaissance et précision du geste, la pose d’un cathéter PICC-line doit être réalisée par le radiologue interventionnel ou par le Médecin Anesthésiste Réanimateur (MAR). Cependant le nombre croissant de demandes de PICC-line a entrainé une augmentation proportionnelle des délais d’attente pouvant atteindre cinq jours alors même qu’elles doivent bien souvent être réalisées dans un laps de temps restreint. Le protocole de coopération (PC) entre les professionnels de santé vise précisément à réduire ces délais en facilitant la pose des PICC-line en salle de radiologie interventionnelle. L'autorisation du protocole de coopération dans le cadre de la pose de PICC-line entérinée par le Ministère des Solidarités et de la Santé avec l'arrêté du 1 mars 2021 devrait par ailleurs stimuler l'adoption de la pratique.

Le protocole de coopération entre professionnels de la santé lors de la pose de PICC-line

Les documents émanant de la Haute Autorité de Santé (HAS) mettent en avant la coopération entre les professionnels de santé pour une organisation plus efficiente. Le but de ces démarches est d’optimiser les parcours de soin pour qu’ils prennent en compte à la fois les besoins des équipes médicales et ceux des patients. Pour les professionnels de santé, une telle coopération leur permet de se recentrer sur les activités pour lesquelles ils ont une réelle plus-value.
Gain de temps, meilleure prise en charge, délais d’attente réduits, la demande de délégation pour la pose de cathéter PICC-line est un plus pour le déléguant, le délégué mais aussi pour le patient. Ce protocole permet au radiologue interventionnel de charger un tiers de la mise en place de ces cathéters PICC-line. Cela concerne les Manipulateurs en Électroradiologie Médicale (MEM) qui auparavant assistaient le radiologue en bloc opératoire mais n’avaient pas la possibilité d’effectuer eux-mêmes ce type de procédure. Le fait de pouvoir déléguer la pose de PICC-line libère du temps au radiologue qui peut dès lors se focaliser sur davantage d’actes interventionnels, donne plus de responsabilités et élargit le champ d’action des MEM tout en assurant au patient une meilleure prise en charge et un délai d’attente réduit à moins de deux jours.

Les conditions règlementaires pour la délégation de la pose de PICC-line

La décision de déléguer la pose du cathéter est laissée à la seule appréciation du radiologue. Il doit aussi indiquer quel type de PICC sera utilisé, à savoir simple ou double lumière et rester joignable ou présent physiquement lors de l’acte au cas où le délégué est confronté à une complication.
Quant au patient il doit être informé que ce sera un manipulateur en électroradiologie médicale qui réalisera l’acte et exprimer son approbation.

Pour le délégué, certains critères sont à remplir. Il doit assister à la pose d’au moins vingt PICC et suivre une formation dédiée. Cette formation comprend plusieurs heures de cours théoriques, une partie pratique lors de laquelle il lui sera demandé de réaliser dix poses de PICC-line avec succès et une évaluation de compétence. Enfin une demande de délégation doit être émise et approuvée par la HAS.
Cette procédure consistant à cathétériser une veine de gros calibre par voie veineuse centrale sous contrôle échographique présente un risque potentiel pour le patient. Il peut alors être nécessaire pour le délégué de perfectionner son geste sur un fantôme d’entraînement.

Les fantômes d’entraînement pour s’approprier les fondamentaux de la pose d’un cathéter

Conçus à partir de matières se rapprochant au maximum des tissus humains, les fantômes d’entrainement reproduisent l’environnement d’un acte écho guidé. Ils peuvent être utilisés avec n’importe quel système d’échographie et fournissent une excellente qualité d’image lors de la visualisation du retour. Le but fondamental de l’entraînement sur fantôme est d’améliorer la coordination œil-main et la technique d’écho guidage mais ces dispositifs peuvent également servir à tester de nouveaux actes, instruments, techniques ou approches nécessitant de l’entraînement avant d’être réalisés sur un patient.
La maîtrise de l’écho guidage passe inexorablement par la pratique ainsi que par l’acquisition de certains réflexes et automatismes. La pose d’un PICC-line demande une excellente capacité à repérer et à insérer le cathéter dans un vaisseau sanguin. L’entraînement sur fantôme permet l’appropriation du geste et de son suivi en répétant de multiples fois l’opération sans risque.

Pratique de l'échoguidage avec un fantôme d'entraînement

En outre, ces matériaux reproduisent non seulement la texture mais également la couleur des tissus de la peau pour un rendu le plus proche possible des conditions réelles. Le placement aléatoire des vaisseaux sanguins et les différentes densités de matière apportent également plus de réalisme pour l’apprentissage.
Munis de socles en plastique rigide pour une meilleure préhension, ils peuvent être manipulés sous plusieurs angles sans risque de glisser lors de l’utilisation.

Des fantômes d’entraînement reproduisant de nombreuses parties du corps existent afin de d’exercer des gestes bien précis pouvant aller de la simple échographie à la biopsie. Les fantômes pour l’entraînement à la biopsie intègrent de petites masses solides à biopsiser de taille et consistance très différentes pouvant chacune être prélevée à plusieurs reprises. Cette multitude de points positionnés de manière aléatoire permet de s’adapter à l’identification de différents types de masses dans des structures complexes.

Pour découvrir tous les modèles de fantômes d’entraînement et leurs spécificités consultez leurs descriptions.

  • Share LinkedIn
EDM Imaging 2021 - Consommables et accessoires pour l'imagerie médicale - Mentions légales - Gestion des cookies
TOP