Recevoir un devis gratuit pour des produits EDM

1 Créez vous un compte gratuitement sur notre site.
2 Parcourez notre catalogue et ajoutez vos produits dans votre panier.
3 Validez votre panier et demandez un devis gratuit

En cas de problème, vous pouvez également nous contacter par téléphone ou mail.

Horaires d'ouverture de notre accueil

Lun-Ven 09h00 - 18h00
par Sophie / 13/12/2017

Le ministère de la santé porte une attention particulière à la désinfection des Sondes d’Echographie Endocavitaires.

A cet effet, plusieurs études sont menées afin de dresser un état des lieux des méthodes utilisées pour la désinfection des sondes endocavitaires dans les établissements de santé privés et publics.

Une première examine l’efficacité d’une désinfection de niveau intermédiaire, une deuxième évalue la qualité des protections de sondes et une dernière étudie un protocole pour prévenir la contamination des surfaces.

Dans l’attente des résultats, le ministère de la santé a publié une instruction le 13 mai 2016. Elle souligne à nouveau l’importance de réaliser une désinfection de niveau intermédiaire entre chaque patient.

En complément, le Haut Conseil de la Santé Publique a été mandaté pour mettre à jour l’avis de l’Académie Nationale de Médecine de 2009 et ses recommandations émises en 2007 et 2008. Après avoir pris en compte de nombreux éléments comme le risque de transmission du HPV et le rapport sur l’efficacité des systèmes de désinfection, le HCSP a émis un avis le 8 janvier 2016. Il stipule la nécessité, pour les établissements de santé, de disposer en permanence d’une solution de trempage de niveau intermédiaire.

Cela implique d’avoir recours à une désinfection de niveau intermédiaire après chaque examen endocavitaire, quel que soit l’état du patient (sain ou à risque) ou de la protection.

Comment désinfecter une sonde endocavitaire ?

Pour une désinfection efficace, il est conseillé de suivre ces étapes :

1. Protéger la sonde avec une protection adaptée

2. Réaliser l’examen

3. Retirer la protection adaptée de la sonde

4. Vérifier l’intégrité de la protection en recherchant la présence de micro fissures :
- En remplissant la protection d’eau pour s’assurer qu’aucun liquide ne s’écoule de la gaine de protection
- En portant un regard attentif et minutieux à l’état de la protection

5. Essuyer le gel d’échographie de la sonde endocavitaire en utilisant une compresse en non tissée ou un linge sec et propre. En nettoyant la sonde, vérifiez qu’elle ne présente aucune anomalie.

6. Réaliser une désinfection de bas niveau à l’aide de lingettes ou sprays désinfectants.

7. Finalement procéder à une désinfection de moyen/haut niveau.

désinfection des sondes

L’instruction du 13 mai 2016 fait également un rappel des précautions standards. Ainsi est-il obligatoire de protéger systématiquement la sonde endocavitaire lors de la réalisation de l’examen. La protection utilisée doit être adaptée à la sonde.

Par ailleurs, le praticien doit impérativement porter des gants.

Pour le traitement de bas niveau des sondes et des dispositifs médicaux non immergeables, il doit aussi utiliser des sprays ou lingettes désinfectantes.

Enfin, après chaque examen médical, il est nécessaire de désinfecter minutieusement le poste de travail en prenant en compte la poignée, le support de la sonde, l’échographe et le clavier.

Pour consulter l’avis du HCSP, suivez ce lien.

Pour obtenir plus d’informations sur les produits de désinfection adaptés ou obtenir des protections adaptées à vos sondes et vos actes, contactez EDM Imaging.

  • Pin It
EDM Imaging 2017 - Consommables et accessoires pour l'imagerie médicale - Mentions légales
TOP