Recevoir un devis gratuit pour des produits EDM

1 Créez vous un compte gratuitement sur notre site.
2 Parcourez notre catalogue et ajoutez vos produits dans votre panier.
3 Validez votre panier et demandez un devis gratuit

En cas de problème, vous pouvez également nous contacter par téléphone ou mail.

Horaires d'ouverture de notre accueil

Lun-Ven 09h00 - 18h00
par Sophie / 09/09/2020

La radiologie interventionnelle, spécialité de la radiologie, regroupe les actes médicaux invasifs effectués sous contrôle d’un appareil d’imagerie (radiographie, radioscopie, scanner, échographie) ce dernier fournissant un guidage lors de l’intervention. L’intérêt de cette pratique est de localiser précisément et d’accéder directement à la cible située à l’intérieur de l’organisme selon trois procédures distinctes :

  • Intervention par voie cutanée directe
  • Accès par un orifice naturel de l’organisme 
  • Accès par le réseau vasculaire 

Cette utilisation particulière des appareils d’imagerie médicale lors d’opérations invasives nécessite la mise en place d’un protocole strict assurant la protection et la décontamination du matériel.

Le choix du scanner comme système de guidage

Il existe plusieurs systèmes de guidage permettant la pratique interventionnelle. Le choix de la technique utilisée dépendra donc de l’accessibilité de la zone ciblée.
La plupart du temps le guidage se fera à l’aide d’un scanner et correspondra à un acte scanoguidé. Dans le cas contraire, le principe restera le même et le guidage pourra se faire par RX, ultrasons ou IRM.

Le scanner est largement utilisé en France puisqu’on ne dénombrait pas moins de 1 263 appareils en 2019, permettant de réaliser plus de 5 millions d’actes dont pas loin de 400 000 actes interventionnels, comprenant principalement des drainages et des cimentoplasties.

Évolution du nombre de scanners en France entre 2006 et 2019
Eurostat - Medical Technology 10/17/2020


L’excellente qualité d’image, la résolution spatiale et de contraste élevée ainsi que le large champ de vue et la précision que confère cet appareil le rendent incontournable dans le cadre de l’application interventionnelle.
C’est après réalisation et superposition de coupes successives avec un traitement informatique que le scanner produit une image en 3 dimensions d’organes à partir de l’absorption des rayons X des différents tissus de l’organisme.
Cette technologie basée sur la rotation de l’émetteur à rayons X tout autour du patient permet d’obtenir un cliché en 0,25 secondes pour les scanners les plus performants.

Une protection essentielle pour les actes en radiologie interventionnelle 

L’appareil doit cependant être désinfecté et protégé après chaque acte en radiologie interventionnelle afin d’empêcher la transmission d’infections nosocomiales. Cette nécessité de désinfection s’est avérée décuplée au cours des derniers mois avec de la crise du COVID-19 et le risque d’infection croisée important. En effet, le scanner étant un outil idéal pour détecter toute anomalie du poumon, il a été largement utilisé pour déceler et traiter les cas sévères de ce coronavirus.

Images obtenues par scanner montrant des consolidations caractéristiques du COVID-19
Source littérature Pubmed

Une désinfection totale et nécessaire du matériel demande plus de 20 minutes avant réutilisation. Ce temps consacré à la désinfection ralentit la prise en charge successive de patients. Or l’exemple de l’explosion de cas liés au COVID-19 montre la nécessité de disposer d’une protection optimale et adaptable, pouvant éviter ce processus de désinfection totale après chaque acte si cela est possible.

Par ailleurs, les maladies nosocomiales constituent une menace à laquelle l’ensemble des établissements médicaux doivent faire face aujourd’hui. La radiologie interventionnelle demande de grandes précautions dont la désinfection et la protection du matériel en font partie intégrante.

L’idéal est donc de protéger le scanner grâce à une housse de protection se fixant directement sur le système. Un tel dispositif doit être compatible avec la multitude de scanners commercialisés par plusieurs grands fabricants tels que Samsung, Philips, GE, Siemens Healthcare…

Schéma de la housse de scanner stérile conçue par EDM Imaging

La stérilité de la housse de protection est un critère primordial afin de pouvoir empêcher la transmission d’agents infectieux lors des interventions réalisées à l’aide d’un scanner.

La housse de protection EDM Imaging assure une installation rapide, intuitive, efficace et surtout une protection optimale de la partie haute de l’arceau grâce à la présence de bandes adhésives à ses quatre extrémités.
Cette house à usage unique peut alors être changée rapidement, tout en protégeant les parties sensibles du scanner et plus particulièrement les zones en contact direct avec le patient.

Housse de protection stérile et protection du panneau de commande

Le panneau de contrôle sur la façade avant du scanner est aussi particulièrement exposé et regroupe l'ensemble des commandes permettant au praticien d'interagir avec l'appareil. Une seconde protection adaptée à ce panneau de contrôle est fournie avec la housse de protection pour recouvrir intégralement cette autre partie à risque du dispositif.

Plébiscitée par de nombreux services d’hôpitaux cette solution répond à un véritable besoin des praticiens et surtout à une nécessité de premier ordre dans le domaine de la radiologie interventionnelle fortement exposée aux risques d’infections croisées.
Pour obtenir plus de détails sur les housses de scanner EDM et programmer un essai, utilisez ce formulaire de contact.

  • Share LinkedIn
EDM Imaging 2020 - Consommables et accessoires pour l'imagerie médicale - Mentions légales
TOP