Recevoir un devis gratuit pour des produits EDM

1 Créez vous un compte gratuitement sur notre site.
2 Parcourez notre catalogue et ajoutez vos produits dans votre panier.
3 Validez votre panier et demandez un devis gratuit

En cas de problème, vous pouvez également nous contacter par téléphone ou mail.

Horaires d'ouverture de notre accueil

Lun-Ven 09h00 - 18h00
par Marc / 26/03/2018

C’est en 1987 que l’utilisation de l’échographie dans le cadre de la mise en place d’accès vasculaires est mentionnée pour la première fois dans la littérature.

Il faudra attendre une dizaine d’années avant l’émergence des premières recommandations, d’abord anglaises puis américaines et enfin françaises.

Il devient alors évident que le guidage échographique utilisé dans le cadre de cette pratique présente des avantages indéniables : il augmente le taux de réussite de la ponction veineuse et permet un gain de temps en raccourcissant le temps d’accès au vaisseau.

La réduction du taux de complications grâce à l'échographie

Un des apports notables de l’échographie est sa capacité à réduire de manière importante le taux de complications par rapport aux techniques employées jusque là (palpation et neurostimulation). La mise en place d’accès vasculaires est une procédure pouvant engendrer des complications. En augmentant considérablement la visualisation de l’aiguille pendant la procédure, l’échographie permet d’éviter 90 complications pour 1000 procédures et de réaliser ainsi des économies non négligeables.

Les recommandations de la SFAR

En 2015, la Société Française d’Anesthésie et Réanimation (SFAR) démontre qu’il existe un intérêt évident à utiliser l’échographie lors de la mise en place des accès vasculaires chez l’adulte et l’enfant. Elle précise son utilité pour les procédures suivantes : veine jugulaire interne, veine sous clavière, veine fémorale. Par ailleurs, bien que la pose des cathéters artériels radiaux et veineux périphériques soit exposée à des risques plus limités, l’échographie peut permettre de réduire la douleur et l’inconfort ainsi que le retard de prise en charge dans le cadre de ces procédures.

Echographie et guide-aiguille : une avancée pour les anesthésistes

L’utilisation de l’échographie est encore plus intéressante pour les anesthésistes s’ils y associent un système de guidage. Cette nouvelle technique est particulièrement appréciée pour la veine jugulaire interne, veine sous-clavière, veine axillaire, veine antécubitale et veine fémorale. Elle permet de :
- diminuer le nombre de tentative à 1 contre en moyenne 2 à 8 sans guide aiguille,
- la visibilité de la pointe de l’aiguille ou du cathéter quadruple par rapport à l’échoguidage seul
- enfin, 5 fois plus de ponctions sont réussies dès la 1ère tentative.

Pour réaliser un acte sous échoguidage assisté, un bracelet et guide-aiguille sont requis. Le bracelet doit être placé sur la sonde d’échographie pour pouvoir y fixer le guide-aiguille. Il prédéfinira la trajectoire du cathéter ou de l’aiguille.

Echoguidage assisté dans le plan

Echoguidage assisté hors plan

Pour découvrir l’utilisation combinée de l’échographie et des guides-aguilles et programmer un essai, contactez EDM Imaging en utilisant ce formulaire.

Sources
Randomized, prospective, observational simulation study comparing residents’ needle-guided vs free-hand ultrasound techniques for central venous catheter access
(R. D. Ball, N. E. Scouras, S. Orebaugh, J. Wilde and T. Sakai)
A Needle Guide Device is Better than a Free Hand Technique for Ultrasound Guided Cannulation of the Internal Jugular Vein : Results from a Simulation Study
(M Beach, B Spence, B Sites)
  • Pin It
EDM Imaging 2017 - Consommables et accessoires pour l'imagerie médicale - Mentions légales
TOP