Recevoir un devis gratuit pour des produits EDM

1 Créez vous un compte gratuitement sur notre site.
2 Parcourez notre catalogue et ajoutez vos produits dans votre panier.
3 Validez votre panier et demandez un devis gratuit

En cas de problème, vous pouvez également nous contacter par téléphone ou mail.

Horaires d'ouverture de notre accueil

Lun-Ven 09h00 - 18h00
par Sophie / 29/04/2020

Face à la pandémie de Covid-19, les environnements hospitaliers hautement exposés comme les blocs opératoires rencontrent des difficultés accrues dans la prévention des infections. Aussi, il est primordial que les cadres hygiénistes examinent avec la plus grande attention les pratiques de désinfection actuelles et s’assurent que ces dernières soient mises en application. Le processus de prévention des infections au bloc opératoire s’envisage de deux façons : d’une part, des protocoles d’hygiène pour le personnel de bloc, afin de réduire le risque de contamination de personne à personne et, d’autre part, la désinfection de l’équipement chirurgical et des surfaces, afin de prévenir le risque de contamination de surface à personne.

Dans le but de diminuer la possibilité d’une contamination du Covid-19 de personne à personne, les membres de l’équipe médicale sont amenés à prendre d’importantes mesures pour se protéger et protéger les autres. Les chirurgiens et les équipes devraient toujours porter des équipements de protection individuelle (EPI), ainsi que le préconise le CDC. Cela comprend une casaque chirurgicale, un masque facial et des gants. Les équipes médicales doivent suivre de manière stricte les règles d’hygiène, comme le lavage des mains au savon et à l’eau pendant au moins vingt secondes et utiliser une solution hydro-alcoolique quand c’est possible. En fonction de la nature de la procédure, l’équipe médicale peut également porter des lunettes chirurgicales pour empêcher la transmission du virus par les yeux.

Au bloc opératoire, patients et personnel médical font face à la même menace devant une possible contamination du Covid-19 de la part du matériel chirurgical ou des surfaces. L’organisation mondiale de la santé (OMS) a rapporté que le coronavirus peut persister sur les surfaces de quelques heures à quelques jours ; le risque de contamination croisée à partir de matériel médical est particulièrement élevé lorsqu'il s'agit de cas suspects ou confirmés de COVID-19. La première mesure que peut prendre l’équipe médicale est de nettoyer l’ensemble du matériel chirurgical, comme les sondes, systèmes et instrumentation d’échographie, avec un spray ou des lingettes de haut niveau. Le matériel qui peut supporter une désinfection de haut niveau doivent continuer à l’être et ce processus sera avantageusement associé à une désinfection régulière par un spray ou une lingette désinfectant. En effet, certains sprays et lingettes ont été testés et reconnus comme efficaces contre le Covid-19.

Une autre mesure importante que le personnel médical peut mettre en place pour prévenir la contamination croisée consiste à utiliser des protections pour l’équipement chirurgical. Ces produits stériles sont conçus pour empêcher la contamination de l'équipement par contact avec des personnes infectées et résistent aux fluides corporels. De plus, les housses sont disponibles dans une variété de tailles et de configurations pour s'adapter à toutes sortes d'équipements et d'appareils présents au bloc opératoire, tels que les C-arms, les échographes, les tablettes et les ordinateurs. Il est important que tout l'équipement présent dans un environnement chirurgical soit protégé par des champs stériles. Même les dispositifs tels que les écrans chirurgicaux doivent être couverts pour réduire le risque de contamination croisée. La mise en pratique de ces mesures strictes renforce les efforts de prévention des infections et minimise les risques d'infection dans les blocs opératoires.

housse drapage pour la protection des équipement chirurgicaux

Exemples de protections efficaces des équipements

Dans le cas de procédures échoguidées, les médecins peuvent protéger la sonde et le patient en utilisant une housse de protection stérile. D'une manière similaire aux housses d'équipement chirurgical, ces protections de sonde empêchent la contamination du matériel par contact avec des personnes infectées par COVID-19. Ils sont disponibles pour les procédures endocavitaires, telles que les examens transrectaux et transvaginaux, ainsi que pour les procédures superficielles. L'utilisation d’une protection de sonde ne remplace pas une désinfection appropriée. Après chaque utilisation sur un patient, en particulier lors de l'examen d'un patient atteint de COVID-19, le personnel médical doit absolument suivre un protocole de désinfection strict.

  • Share LinkedIn
EDM Imaging 2020 - Consommables et accessoires pour l'imagerie médicale - Mentions légales
TOP