Recevoir un devis gratuit pour des produits EDM

1 Créez vous un compte gratuitement sur notre site.
2 Parcourez notre catalogue et ajoutez vos produits dans votre panier.
3 Validez votre panier et demandez un devis gratuit

En cas de problème, vous pouvez également nous contacter par téléphone ou mail.

Horaires d'ouverture de notre accueil

Lun-Ven 09h00 - 18h00
par Laurent / 27/09/2021

Introduction

La désinfection des surfaces en milieu médical est un sujet crucial dans la lutte contre les maladies nosocomiales. Afin d’en comprendre ses enjeux, nous commencerons par rappeler les différentes directives émises en France par les agences en charge de l’hygiène en milieu médical. Ensuite, nous découvrirons ensemble quelques protocoles mis en place qui font leurs preuves. Enfin, nous nous intéresserons à la réflexion qui doit être menée afin de choisir les produits les plus adaptés pour la désinfection des surfaces. Afin d’illustrer ce propos, nous prendrons pour exemple les surfaces hautes (SH). Nous vous révèlerons notre choix du moment, alliant un respect des recommandations en vigueur, une protection optimale pour le patient et le personnel médical, la non-dégradation des SH, et la maîtrise des coûts.

Commençons tout d’abord par étudier les recommandations en vigueur en matière de désinfection des surfaces.

Recommandations pour la désinfection des surfaces

En 2013, la Haute Autorité de Santé a émis des recommandations[1] en matière d’entretien des cabinets médicaux. Nous allons en tirer quelques éléments qui vont nous permettre de comprendre les enjeux de cette problématique, mais également nous donner des informations très précieuses pour la fin de notre article, à savoir le choix d’un nettoyant-désinfectant pour les surfaces hautes.

Sa première recommandation est de ne jamais utiliser d’alcool pour désinfecter les surfaces. Après une recherche succincte, il s’avère que l’alcool peut fixer certaines souillures sur les surfaces, et ne serait donc pas un choix judicieux pour la désinfection en milieu médical. Ensuite elle stipule que l’entretien des surfaces doit être réalisé quotidiennement par essuyage humide avec un textile propre, imprégné d’un détergent-désinfectant.

Dans un contexte de pandémie mondiale de COVID-19, la Société française d’Hygiène Hospitalière (SF2H) en 2020 émet également des recommandations[2] strictes pour tenter d’endiguer la propagation du virus. Elle recommande en premier point de nettoyer-désinfecter quotidiennement les sols, et au moins deux fois par jour les surfaces les plus touchées (poignées de porte, surfaces de bureau, rampes…). Elle préconise l’utilisation de virucide efficace contre les virus enveloppés (norme EN 14476+A2 : 2019), en spray à asperger sur une chiffonnette ou essuie-tout à usage unique. Pour les salles d’examens, elle recommande de nettoyer-désinfecter les surfaces touchées entre chaque patient, en respectant les délais d’action des désinfectants utilisés (qui correspondent souvent aux temps de séchage).

Un protocole efficace : la première clef du succès

Jusqu’à présent nous avons évoqué les recommandations en vigueur concernant la désinfection des surfaces hautes dans les cabinets médicaux et hôpitaux, nous devons désormais évoquer les bonnes pratiques qui font leurs preuves.

La Haute Autorité de Santé préconise l’utilisation soit de lavettes à usage unique pré-imprégnées de détergent-désinfectant soit de lavettes de différentes couleurs[3]. A chaque couleur correspond le nettoyage et la désinfection de certains types d’éléments. Cela permet, en cas d’utilisation de lavette réutilisables, de limiter les risques de contamination croisée.

Notons également une initiative impressionnante[4] menée par le personnel des urgences d’un hôpital au Royaume-Uni. Dans les services d’urgence, il est parfois très difficile de suivre les protocoles de désinfection, le personnel étant sollicité à chaque instant par les urgences en cours. Or pendant la pandémie de COVID-19, il faut désinfecter les espaces toutes les heures. Afin de s’assurer que le protocole soit respecté, une annonce est diffusée dans les haut-parleurs pour rappeler au personnel de désinfecter les surfaces et les autres éléments.

Ces protocoles et initiatives sont évidemment des exemples qui fonctionnent parfaitement mais c’est à chacun de définir un protocole adapté à ses besoins et son équipe.

Comment sélectionner les bons produits – notre choix !

Comme nous l’avons vu précédemment, l’utilisation de produits adaptés est primordiale. Il convient donc de prendre le temps de les sélectionner. Pour les besoins de cet article, nous allons voir ensemble comment choisir le produit adapté aux surfaces hautes, et vous expliquer notre choix du moment, le nouveau NuClean SH Spray !

La désinfection des SH doit se faire à l’aide d’un biocide, tout en respectant les règles édictées par le Règlement Biocides, émis par l’Union Européenne. Dans le cas des surfaces et plus particulièrement des surfaces hautes, il faut utiliser un TP2 comme type de biocide. Si ces surfaces peuvent être en contact avec des denrées alimentaires, alors le biocide doit être également TP4. Selon les recommandations de la SF2H que nous avons vues précédemment, il faut également que le détergent-désinfectant soit actif sur les virus enveloppés, pour répondre à la crise sanitaire actuelle. Enfin rappelons qu’elle recommande l’utilisation de produit en spray, afin de pouvoir pulvériser le produit sur une chiffonnette ou essuie-tout à usage unique.

Le nouveau Nuclean SH répond parfaitement à ces exigences. Il est efficace non seulement contre les virus enveloppés, mais également contre le Clostridium difficile. Son temps d’action est relativement court, étant actif en 5 minutes, il permet donc une optimisation du temps entre chaque patient.

Solution économique sans alcool, NuClean SH préserve l’intégrité des surfaces hautes.

nucleau SH biocide surfaces hautes

[1] HAS protocole Hygiene Medical.pdf
[2] Recommandations de la SF2H relatives à l’organisation du parcours des patients, à la protection des patients et des personnels à l’heure du déconfinement et de la reprise de l’activité médico-chirurgicale non COVID-19 en milieu de soins
[3] HAS protocole Hygiene Medical.pdf
[4] https://www.hospitalhealth.com.au/content/clinical-services/sponsored/the-importance-of-surface-cleaning-1257930175

  • Share LinkedIn
EDM Imaging 2021 - Consommables et accessoires pour l'imagerie médicale - Mentions légales - Gestion des cookies
TOP